Phobos de Victor Dixen

Je viens de terminer dévorer Phobos Tome 1.

Résumé de l’histoire:

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.
Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
Elle veut trouver l’amour avec un grand A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.
Le premier tome de la nouvelle série de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

Mon humble avis:

Ça commence plutôt mal, le synopsis ne me donne pas du tout envie : une téléréalité genre l’île de la tentation qui se joue dans l’espace, je ne suis pas fan. Pourtant, les avis des bloggeurs sont exceptionnels, c’est ce qui a attiré mon attention et puis Beyond, ça se passe aussi un peu dans l’espace non ? Alors pourquoi pas ?

Lorsque j’ai lu les premières pages, j’ai tout de suite su que ce livre allait me plaire. Phobos se lit tout seul, l’auteur a une très belle plume et tout semble si réel: le voyage dans l’espace, le jeu, les sponsors. Moi qui travaille pour une chaîne de télé, la pub et les sponsors ça me parle énormément! Mais des jeunes qui embarquent dans l’espace et qui n’ont aucune expérience – si ce n’est un an de formation mais est-ce suffisant ? – pour aller sur Mars ?!? Finalement, je me suis prise au jeu au fil des pages, je me disais pourquoi pas ? C’est ce qui m’a bluffé, alors que je n’y croyais pas trop, l’auteur a réussi à me prendre dans les mailles de son filet! Il maîtrise parfaitement l’art de manier l’intrigue, de nous surprendre, de nous faire adhérer à son univers. Et puis on se laisse vite happer par le jeu des speed-dating, le tout sous haute tension. Pendant le jeu, on apprend [attention spoiler] que les douze prétendants courent vers une mort certaine.

J’aime beaucoup Léonor, la française, le personnage principal. On s’y attache vite car elle n’est pas parfaite, elle est même irrévérencieuse. La liberté est son maître mot même si elle a décidé de s’isoler pour toujours sur Mars.

Phobos est réussi car une fois le livre terminé je ne cessais de repenser aux personnages, à l’histoire et à imaginer sa suite. Le Tome 2 fait donc partie de ma PAL.

Bref, vous l’avez compris, j’ai adoré Phobos et je trouve que Victor Dixen est un génie. Il arrive à rendre le récit palpitant et à nous tenir en haleine. Il a écrit Phobos comme un scénario de film. On alterne avec la première personne, Léonor, et la troisième personne pour les scènes où elle est absente. C’est ce que je voulais faire pour Beyond mais je n’avais lu jusqu’à présent aucun livre qui avait su si bien jongler avec les deux points de vue, Victor Dixen le fait avec virtuosité. Je ne serai pas étonnée de voir une adaptation cinématographie de cette saga ! Alors Victor, à quand le film ?  😉

PHOBOS

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s