3 Questions à… Charlotte Orcival

Charlotte et moi avons autoédité nos romans en même temps sur Amazon dans la même catégorie: Jeunesse. J’ai eu un véritable coup de cœur pour Forever Young, vous pouvez retrouver ma chronique ici. Je suis tellement heureuse d’avoir découvert cette pépite de l’autoédition! Parole à l’auteure…

1/ Pouvez-vous présenter en quelques mots ?

Je suis une jeune auteure débutant… qui écrit pour elle depuis plus de 20 ans ! La lecture et l’écriture ont toujours été très importantes dans ma vie. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que je suis passée par des études de lettres, classes prépa et tutti quenti, avant de bifurquer pour un métier dans la communication. Forever Young est donc mon premier roman, publié il y a quelques semaines sur Amazon.

2/ De qui, de quoi vous êtes-vous inspiré pour écrire votre roman ?

La question de l’adolescence est le cœur du roman. Et dans ce contexte, il y a un écrivain que j’adore qui m’a beaucoup inspiré. Joyce Maynard. Joyce Maynard a écrit deux citations sublimes que j’avais tout le temps dans la tête. La première : «L’adolescence, c’est comme une tasse de café très serré». Tout est dit pour moi dans cette citation. La deuxième est plus précise et dingue : «En quarante-quatre ans d’existence, il y a au moins une chose que j’ai apprise sur les filles de treize ans. Cette chose, je la connais pour avoir été l’une de ces adolescentes, et aussi la sœur, l’amie et l’ex-amie de plusieurs autres. Les filles de treize ans vivent dans deux mondes séparés. Citoyennes de ces deux mondes […]. Une fille de treize ans sait cela : son corps peut fabriquer un bébé. Simplement, qu’est-ce qu’elle en ferait ? Une partie d’elle-même aime toujours jouer à la poupée. Une autre est fascinée par ce nouveau don. La troisième: horrifiée. » Bon, l’autre source d’inspiration, je vous mentirais si je ne la citais pas. C’est cliché, peu original, surtout pour un premier roman mais je me suis beaucoup inspiré de mon histoire. De mes expériences. Le sujet du livre c’est l’adolescence. Avec un grand A. C’est l’autopsie minutieuse, une macro détaillée de tous les bouleversements que traverse une toute jeune gamine pendant une année scolaire. 12 mois d’une transformation inouïe que j’ai essayé de comprendre, avec le recul et que j’ai souhaité figer sur le papier. Et puis au fur et à mesure que j’ai avancé dans la préparation de la publication du roman, j’ai compris autre chose sur les raisons du pourquoi ce projet : écrire cette histoire était comme un devoir. Je le devais à l’ado que j’avais été et qui avait tant rêvé de s’accomplir et je le devais à d’autres personnes qui sont le cœur de ce roman et dont certaines ne sont plus là. Oui, tout ça avait eu lieu et tout ça avait eu de la beauté. Une beauté bordélique mais réelle. Mais bien sûr, il y a aussi plein d’inventions dans le roman.

3/ Quels sont vos projets pour votre roman ou avez vous d’autres projets d’écriture?

Aujourd’hui, je suis concentrée sur la « promotion » de Forever Young et je viens de l’envoyer à quelques maisons d’édition traditionnelle. Ces deux choses me prennent pas mal de temps. J’ai cependant sous le coude plusieurs autres projets d’écriture. D’abord, j’ai commencé à jeter sur le papier des grandes idées d’une suite à Forever Young. Sinon, mon autre grand projet, c’est une histoire en deux tomes qui parlent d’un couple sur deux décennies de vie. Les deux tomes sont déjà écrits mais en version brouillon de chez brouillon. Le titre provisoire est « La seule chose qui lui importe au monde ». Tout un programme !

Résumé de l’histoire:

En 1984, l’été de ses treize ans, Anna, la petite parisienne aux origines polono-ardéchoise, fan des Smiths en particulier et de tous les groupes anglais en général, voit sa vie transformée par deux événements majeurs. Premièrement, elle entre dans la phase mythique de l’adolescence et peut enfin espérer qu’une vie plus vivante ne commence. Deuxièmement, sa famille la déracine de son Paris d’enfance pour une Bretagne aussi exotique qu’hostile avec comme handicap supplémentaire de faire sa rentrée dans un collège où sa propre mère officie en tant que prof de maths. L’horreur.
Mais bientôt, Anna tourne cette nouvelle vie à son avantage et commence à explorer ce que ça veut dire vraiment d’être adolescente. Tout est concentré, à cet âge-là, intensément vécu, tout a plus de couleur, de brillance, de noirceur. Et Anna va nous le rappeler, page après page. Voilà donc l’histoire de Anna et avec elle, de toutes les premières fois du monde qui, comme nous le savons tous, sont sans retour. Sauf que justement, au moment où nous les vivons, nous ne le savons pas encore, qu’elles seront sans retour…

Où trouver Forever Young ? Sur Amazon, voici le lien: Forever Young

Forever Young HD

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s