3 Questions à… Sam Carda

Aujourd’hui, l’auteur à l’honneur dans ma rubrique 3 Questions à… est Sam Carda dont je vous ai déjà parlé puisque j’ai lu Secrets Mortels et Mélissa, deux romans suspens que j’ai vraiment aimés ! Je vous propose donc d’en savoir un peu plus sur ce “raconteur d’histoires” qui maîtrise son art et vous surprendra avec des rebondissements des plus fous! Notez que Secrets Mortels sera disponible le 26 février en exclusivité sur Amazon alors n’attendez plus pour le pré-commander!

1/ Pouvez-vous présenter en quelques mots ?

Je suis un homme de 36 ans, je suis marié et j’ai un enfant. J’écris depuis l’âge de 19 ans. J’ai entassé un nombre incalculable de pages dans mon grenier. L’écriture fait partie de moi, c’est une excellente façon pour m’évader et créer. J’ai la fâcheuse tendance à m’attacher aux personnages, ce qui est toujours difficile quand je termine un roman, mais ça les rend à mes yeux plus réels, plus accessibles et donc, plus vrais. J’ai écrit plusieurs romans mais un jour j’ai décidé d’en partager un que j’affectionnais particulièrement : « Melissa » ; je l’ai donc autopublié sur Amazon. Depuis, je me suis lancé dans une saga en trois parties : « Secrets Mortels », autopubliée également en exclusivité sur Amazon.

2/ De qui, de quoi vous êtes-vous inspiré pour écrire votre roman ?

Pour « Melissa », je me suis inspiré de ma propre vie, de mes peurs et de mes angoisses. J’ai toujours été terrifié à l’idée de renverser quelqu’un dans la rue ou qu’un accident mortel change à tout jamais mon existence. J’ai donc imaginé, Matthiew, un jeune homme de mon âge qui renverse une jeune femme et qui la tue sur le coup. J’avais envie d’explorer quels seraient les conséquences d’un tel drame. L’intrigue se passe dans ma ville natale, avec des endroits que je connais et fréquente régulièrement. Je me suis inspiré également de personnes de mon entourage pour fonder le caractère de certains de mes personnages, comme Julia (la mère de Matt) par exemple. Tout cela donnait une dimension très réelle à l’intrigue, en tout cas, en ce qui me concerne. Je me rappelle aussi, quand j’étais enfant, j’ai toujours été intrigué par l’adoption, ce qui m’a permis, dans ce cas, de l’inclure dans la trame de l’histoire. Ensuite, tout ce que j’entends autour de moi m’inspire. Je ne pourrai pas vraiment dire ce qui m’inspire en particulier, c’est plutôt toute une série de choses qui m’entoure et que mon cerveau absorbe petit à petit. Au moment d’inventer une histoire, je me nourris de tout cela pour créer un univers et des personnages bien à moi.

 3/ Quels sont vos projets pour votre roman ou avez vous d’autres projets d’écriture?

La saison 2 de « Secrets Mortels » sera publiée le 26 février 2016. Je suis actuellement occupé à relire et à corriger la saison 3 qui paraîtra dans quelques mois. Ensuite, je vais me lancer dans un nouveau projet d’écriture. Il s’agira d’un roman fantastique qui traitera des voyages dans le temps (un sujet qui me passionne également depuis l’enfance). Ce sera toujours un thriller/suspense à rebondissements mais avec une dimension de science-fiction. J’ai hâte de commencer l’écriture car l’histoire a déjà bien germé dans mon esprit.

Où trouver ses romans ?

Melissa à 0,99€ sur Amazon

Secrets Mortels 1

Secrets Mortels 2

Retrouvez l’auteur sur Twitter: @SamCarda

secrets (2)

3 Questions à… Sophia Laurent

J’ai rencontré Sophia Laurent sur Twitter et j’ai lu ses romans Ruines Tome 1 et 2 que j’ai énormément aimés! Elle aime faire vivre ses personnages à travers ses récits. Grande passionnée de l’écriture et des mots, je vous invite à en savoir un peu plus sur l’auteur :  

1/ Pouvez-vous présenter en quelques mots ?

Sophia, bientôt 30 ans, en couple avec l’homme de mes rêves depuis mes 17 ans. J’ai un chat, une armoire trop remplie et une grande passion pour les vernis à ongles !

Je suis tombée dans la marmite de la lecture petite, et je n’ai jamais réussi à en sortir. J’aime me plonger dans un bon bouquin, le dévorer, tomber dans l’histoire et avoir du mal à en sortir. J’adore être accro à des personnages, avoir du mal à les quitter, avoir l’impression de les connaître, personnellement.

J’écris pour le plaisir. Pouvoir mettre des mots sur une idée est magique, voir un personnage naître sous ses doigts est jubilatoire. Quand j’écris, je m’évade, je m’amuse, je ressens une joie intense, profonde. Voir Alex, Sun ou Peter évoluer au fil d’une histoire que je leur écris est une belle réussite, un bonheur à toutes les secondes !

2/ De qui, de quoi vous êtes-vous inspiré pour écrire votre roman ?

Il y a bien sûr la trilogie l’Epreuve qui m’a inspirée, qui m’a donné envie d’écrire cette histoire, de me lancer dans ma propre dystopie. Et puis, il y a des petites scènes dans certaines séries, comme certains moments entre Daryl et Beth dans The Walking Dead ou alors Bellamy et Clarke dans The 100. Les musiques de Imagine Dragons m’inspirent beaucoup aussi, leurs airs surtout. Pour le reste, ce sont des scènes qui sont en moi sans raison précise, et qui ne demandent qu’à trouver leur place dans mon récit, à vivre.

3/ Quels sont vos projets pour votre roman ou avez vous d’autres projets d’écriture?

Je veux finir ma trilogie avant l’été 2016, et peut-être écrire un court préquel sur Nolan et Maxim. J’ai aussi un second projet « Jusqu’à la fin », que je voudrais décliner sous forme d’épisodes. Elle suivra Zoé, une jeune femme de dix-huit ans qui voit sa vie bouleversée du jour au lendemain parce qu’elle a été choisie pour un rôle que personne ne veut se voir affronter. Ce sera une histoire qui se basera sur l’intensité, le suspense et l’action, avec un soupçon de romance pour saupoudrer le tout !

Vous trouverez ses romans sur Amazon:

http://www.amazon.fr/Sophia-Laurent/e/B013ILFJ62/ref=ntt_athr_dp_pel_1

RUINES.jpg

3 Questions à… Charlotte Orcival

Charlotte et moi avons autoédité nos romans en même temps sur Amazon dans la même catégorie: Jeunesse. J’ai eu un véritable coup de cœur pour Forever Young, vous pouvez retrouver ma chronique ici. Je suis tellement heureuse d’avoir découvert cette pépite de l’autoédition! Parole à l’auteure…

1/ Pouvez-vous présenter en quelques mots ?

Je suis une jeune auteure débutant… qui écrit pour elle depuis plus de 20 ans ! La lecture et l’écriture ont toujours été très importantes dans ma vie. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que je suis passée par des études de lettres, classes prépa et tutti quenti, avant de bifurquer pour un métier dans la communication. Forever Young est donc mon premier roman, publié il y a quelques semaines sur Amazon.

2/ De qui, de quoi vous êtes-vous inspiré pour écrire votre roman ?

La question de l’adolescence est le cœur du roman. Et dans ce contexte, il y a un écrivain que j’adore qui m’a beaucoup inspiré. Joyce Maynard. Joyce Maynard a écrit deux citations sublimes que j’avais tout le temps dans la tête. La première : «L’adolescence, c’est comme une tasse de café très serré». Tout est dit pour moi dans cette citation. La deuxième est plus précise et dingue : «En quarante-quatre ans d’existence, il y a au moins une chose que j’ai apprise sur les filles de treize ans. Cette chose, je la connais pour avoir été l’une de ces adolescentes, et aussi la sœur, l’amie et l’ex-amie de plusieurs autres. Les filles de treize ans vivent dans deux mondes séparés. Citoyennes de ces deux mondes […]. Une fille de treize ans sait cela : son corps peut fabriquer un bébé. Simplement, qu’est-ce qu’elle en ferait ? Une partie d’elle-même aime toujours jouer à la poupée. Une autre est fascinée par ce nouveau don. La troisième: horrifiée. » Bon, l’autre source d’inspiration, je vous mentirais si je ne la citais pas. C’est cliché, peu original, surtout pour un premier roman mais je me suis beaucoup inspiré de mon histoire. De mes expériences. Le sujet du livre c’est l’adolescence. Avec un grand A. C’est l’autopsie minutieuse, une macro détaillée de tous les bouleversements que traverse une toute jeune gamine pendant une année scolaire. 12 mois d’une transformation inouïe que j’ai essayé de comprendre, avec le recul et que j’ai souhaité figer sur le papier. Et puis au fur et à mesure que j’ai avancé dans la préparation de la publication du roman, j’ai compris autre chose sur les raisons du pourquoi ce projet : écrire cette histoire était comme un devoir. Je le devais à l’ado que j’avais été et qui avait tant rêvé de s’accomplir et je le devais à d’autres personnes qui sont le cœur de ce roman et dont certaines ne sont plus là. Oui, tout ça avait eu lieu et tout ça avait eu de la beauté. Une beauté bordélique mais réelle. Mais bien sûr, il y a aussi plein d’inventions dans le roman.

3/ Quels sont vos projets pour votre roman ou avez vous d’autres projets d’écriture?

Aujourd’hui, je suis concentrée sur la « promotion » de Forever Young et je viens de l’envoyer à quelques maisons d’édition traditionnelle. Ces deux choses me prennent pas mal de temps. J’ai cependant sous le coude plusieurs autres projets d’écriture. D’abord, j’ai commencé à jeter sur le papier des grandes idées d’une suite à Forever Young. Sinon, mon autre grand projet, c’est une histoire en deux tomes qui parlent d’un couple sur deux décennies de vie. Les deux tomes sont déjà écrits mais en version brouillon de chez brouillon. Le titre provisoire est « La seule chose qui lui importe au monde ». Tout un programme !

Résumé de l’histoire:

En 1984, l’été de ses treize ans, Anna, la petite parisienne aux origines polono-ardéchoise, fan des Smiths en particulier et de tous les groupes anglais en général, voit sa vie transformée par deux événements majeurs. Premièrement, elle entre dans la phase mythique de l’adolescence et peut enfin espérer qu’une vie plus vivante ne commence. Deuxièmement, sa famille la déracine de son Paris d’enfance pour une Bretagne aussi exotique qu’hostile avec comme handicap supplémentaire de faire sa rentrée dans un collège où sa propre mère officie en tant que prof de maths. L’horreur.
Mais bientôt, Anna tourne cette nouvelle vie à son avantage et commence à explorer ce que ça veut dire vraiment d’être adolescente. Tout est concentré, à cet âge-là, intensément vécu, tout a plus de couleur, de brillance, de noirceur. Et Anna va nous le rappeler, page après page. Voilà donc l’histoire de Anna et avec elle, de toutes les premières fois du monde qui, comme nous le savons tous, sont sans retour. Sauf que justement, au moment où nous les vivons, nous ne le savons pas encore, qu’elles seront sans retour…

Où trouver Forever Young ? Sur Amazon, voici le lien: Forever Young

Forever Young HD

3 Questions à…Julie JKR Le Couloir des Ames

Je suis heureuse de vous annoncer une nouvelle rubrique sur mon blog: 3 Questions à… qui vous permettra de mieux connaître les auteurs que je lis! Julie JKR est la première à me faire cette honneur. Elle a publié son premier roman fantastique “Le Couloir des Ames” le 1er Novembre 2015 sur Amazon. J’ai eu le plaisir de la découvrir sur Twitter et de lire son premier roman, très prometteur comme en témoignent ses nombreux commentaires 5 étoiles sur Amazon. D’ailleurs je vous recommande vivement cette lecture! Sans plus attendre voici ces réponses:

1/ Julie, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Julie, j’ai 32 ans et j’habite une petite ville dans l’est de la France. Mes passions sont l’écriture, bien évidement, la lecture et le cinéma. Côté professionnel, j’ai décidé de me consacrer pleinement à l’écriture même si je ne peux pas en vivre pour le moment et ce ne sera peut-être jamais le cas. Mais comme on dit, on ne vit qu’une fois et les regrets ce n’est pas pour moi. J’ai la chance d’être entourée par des personnes qui me soutienne dans ce choix. L’avenir me dira de quoi demain sera fait.

2/ Quelles sont tes sources d’inspiration ?
Étant une grande, très grande fan de Stephen King, je crois pouvoir dire qu’une part de mon inspiration découle des ses différents romans. Je le considère comme le maître en la matière. Je suis également une inconditionnelle des films d’horreurs et fantastiques. Cet univers m’a toujours attiré et fasciné. C’est le style dans lequel je me sens à l’aise. Pouvoir écrire une histoire qui surprenne les lecteurs, j’adore ça. Etre libre de créer un monde qui n’existe pas, c’est grisant.

3/ Quels sont tes projets d’écriture ?
J’aimerai faire traduire le couloir des âmes en anglais. Pouvoir le partager avec des lecteurs étrangers, ce serait génial. Je continue en parallèle à faire ma promotion sur les réseaux sociaux. Concernant mes autres projets, je planche actuellement sur la suite du couloir des âmes. Je pense que ce sera le dernier tome, sauf coup de théâtre éventuel 😉… J’ai deux trois histoire dans mon tiroirs que j’aimerai écrire et que je vais écrire. Elles sont toutes fantastiques mais pas forcément à classer dans la catégorie terreur, à voir comment elles évolueront, une fois sur le papier. L’une d’elles pourraient se décliner en plusieurs tomes. Affaire à suivre…

Je remercie Julie pour cette interview. Retrouvez le Couloir des Ames sur Amazon en version ebook et broché ici : http://www.amazon.fr/couloir-%C3%A2mes-Julie-Jkr-ebook/dp/B017HXSEKA/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1453448649&sr=1-1&keywords=le+couloir+des+%C3%A2mes

couloir des ames

Résumé de l’histoire:

Claire Porter a 18 ans et vit avec sa grand-mère, Millie, à Staten Falls, la petite ville du Montana qui l’a vue naître et qu’elle n’a jamais quittée. Elle ne connaît pas son père, et sa mère a mystérieusement disparue depuis huit ans. Claire partage donc son existence entre Millie et Lucas, son seul ami, qu’elle garde égoïstement pour elle et qu’elle ne veut présenter à personne.
Aucune ombre ne vient assombrir ce tableau, jusqu’au soir où Millie décède de manière brutale. Peu après, on remet à Claire une lettre grâce à laquelle elle apprend que sa mère entretenait une correspondance avec un homme qui ne signait ses courriers que par les initiales LM et qui réside en France. Claire décide aussitôt de partir sur les traces de cet inconnu. Lucas lui promet de la rejoindre dès que possible.
Commence alors pour la jeune fille un long périple dans le monde de la magie noire, semé d’embûches et de dangers, au cours duquel elle découvrira enfin la vérité sur sa naissance, sur ses parents, sur son passé. Autant de secrets qu’elle aurait sans doute préféré ne jamais déterrer.

Dans cette histoire où le suspense et la terreur vont en un crescendo insidieux, Julie JKR rappelle au lecteur à quel point la curiosité est un vilain défaut.