Comment papa est devenu danseuse étoile

Depuis le début de l’année je n’ai chroniqué que des livres autoédités. “Comment papa est devenu danseuse étoile” de Gavin’s Clemente-Ruiz sera donc le premier livre dont je vous parle sur ce blog publié par une maison d’édition. J’avais remarqué ce roman grâce aux articles qu’avait posté l’auteur sur le Huffington Post. Son parcours fait rêver… Je vous laisse découvrir ici  ses articles.

“Comment papa est devenu danseuse étoile” sera disponible aux édition Mazarine dès le 4 avril. A découvrir d’urgence !

Par les temps qui courent, ça fait du bien de lire un feel-good ! Gavin’s Clemente-Ruiz signe son premier roman et il est très réussi !

IMG_6351.JPG

Résumé de l’histoire :

Depuis qu’il est au chômage, Lucien Minchielli, 47 ans, est affalé sur le canapé du salon. Sophie, sa femme, n’en peut plus. Un jour, subitement, il reprend le sport et s’inscrit au cours de danse de sa fille Sarah, qui en est mortifiée. Paul, le petit dernier, se réfugie chez sa grand-mère, une ancienne danseuse étoile du Bolchoï que son mari a abandonnée à l’annonce de sa grossesse.

Si la danse est une histoire de famille chez les Minchielli, Lucien s’était jusque-là bien gardé de s’y intéresser.

Comment la famille va-t-elle survivre à ce nouvel épisode qui bouscule tout son équilibre ? Lucian va-t-il finir par s’expliquer sur cette soudaine et incompréhensible lubie ?

Mon avis :

J’avais repéré ce livre par sa couverture, je l’adore ! L’image est tellement drôle et colle parfaitement au titre, j’aurais été déçue si le livre avait parlé d’autre chose que de danse… Et bien je vous confirme papa cherche vraiment à danser en tutu ! Dès les premières pages, j’ai pensé à Little Miss Sunshine, une famille un peu déjantée, sauf que ce n’est pas la petite fille rondouillette, mais le papa avec sa bedaine qui s’intéresse à la danse. Pourquoi ? Je vous laisse le découvrir, mais il y a bien une raison !!!

Lucien, 47 ans, employé dans une entreprise de photocopieuse est licencié, il passe des mois à faire « la moule sur le canapé » comme le rappelle son épouse avant de subitement se mettre à courir et à vouloir faire de la danse. L’auteur plante le décor dès les premières lignes, dans le quartier chinois de Paris, au milieu des grandes tours. On reconnait bien le Paris de monsieur tout le monde et c’est ça que j’ai aimé dans ce roman, les scènes de vie qu’on imagine facilement, les deux ados, la grand-mère fofolle, même les personnages secondaires, le petit ami de la sœur, est drôle : « Blond, cheveux courts, petit polo Hollister, sourire marqué par son appareil dentaire, rien qui dépasse. Et puis ce prénom, Gweltaz, je m’y ferai jamais, je crois ». L’histoire est racontée du point de vue de Paul, le plus jeune de la famille. Il a 14 ans.

J’ai adoré la plume de l’auteur, percutante, fraîche et terriblement efficace : « Il a la tête de quelqu’un qui se prépare à faire son coming-out. Je crains le pire ».

J’ai bien aimé l’histoire et les rebondissements, ainsi que les références musicales et cinématographiques, même si c’est un peu étonnant de la part d’un ado de 14 ans mais comme il le dit “je peux passer des heures à mater des vieux trucs“. Si vous avez apprécié « Mémé dans les orties » d’Aurélie Valognes, vous allez adorer ce livre, une histoire de famille drôle et touchante ! Une lecture très agréable que je vous recommande vivement !

J’ai eu la chance de rencontrer l’auteur lors du speed dating des Editions Mazarine (le Mazarine book day) et je le remercie pour sa dédicace que je n’avais pas trop comprise sur le moment, j’ai rigolé quand j’ai lu le passage sur les pasta al tartufo.

On finit en chanson ? “What you’re looking at!!”

Advertisements

Chronique du blog de So_nora_booktube

J’ai rencontré @so_nora_booktube sur Instagram. Je la remercie pour toutes les magnifiques photos qu’elle a faite de Beyond et pour sa chronique qui me rend vraiment heureuse.

Son avis :

SONORA.jpg

* Merci beaucoup Lena Walker pour ce fabuleux partenariat 🙂 *

Quand j’ai lu le résumé , j’ai directement su que j’allais accroché avec ce bouquin ; quoi de mieux qu’une belle romance paranormale ? A priori , pour plusieurs personnes , le résumé fait légèrement penser à Twilight. Mais pas du tout ! Au contraire , Lena Walker a réussi à créer son univers à elle et rien qu’à elle ; un univers unique.
Ce monde que l’auteure à imaginé est exceptionnel et incroyable !
Quand on débute ,  tout ce qu’il y a de plus normal ; des adolescents , des discussions concernant les universités , des amourettes , etc.. Mais. Il y a un mais. Dans la paisible ville de Williams Hill , deux adolescentes fréquentant le même lycée que Victoria sont malheureusement portées disparues. Est-ce une fugue ? Un kidnapping ?
L’auteure nous tient en haleine , nous prend aux tripes , nous rend addictifs. Son style d’écriture est simple , mais franchement , qu’est-ce-que ça fait du bien une écriture sans prise de tête et en même temps très travaillée ! 🙂
Lena Walker m’a vraiment impressionnée avec ce premier tome renfermant : rebondissements ,  suspens à nous couper le souffle , magie et une pointe de romance ! Nous nous trouvons donc dans un fond de science-fiction incroyable !

Ce livre est beau à l’extérieur de part sa couverture , mais surtout à l’intérieur.

Les personnages sont extrêmement bien travaillés et décrit. On peut les imaginer à merveille. Ce que j’ai également adoré , c’est que ce récit n’est pas simplement centré sur les personnages principaux , mais aussi sur les personnages secondaires. Le fait que Lena a décidé de narrer son roman à la troisième personne à rendu cela encore plus concret.
J’ai adoré la romance entre Liam et Victoria , qui est très mignonne , mais cependant , rien ne sera facile pour eux… Ce sont deux personnages qui sont complètement opposés , mais leur différence fait tout son charme.
Il est extrêmement agréable à lire, les chapitres se lisent d’une traite et on ne veut absolument pas le lâcher. C’est le genre de livre qui nous met de suite de très bonne humeur.
Le seul tout petit “défaut” que je lui reprocherais , ce n’est pas le contenu , mais plutôt le résumé qui je trouve en raconte un peu trop sur Liam , mais ça ne dérange en rien notre lecture.

Alors la fin… Je l’ai trouvée extraordinaire mais aussi , très frustrante !! Je veux absolument savoir ce qui va se passer car je suis encore sur ma faim et je ne voulais pas quitter cet univers !
J’ai adoré ce livre , je félicite l’auteure pour tout ce travail 🙂

Etes-vous convaincu ? Ne passez surtout pas votre chemin pour ce livre.
Une jeune auteure française qui mérite d’être connue ! 🙂

Les 5 mots avec lesquels je qualifierais BEYOND :

– Addictif
– Romantique
– Impressionnant
– Prenant
– Inimaginable

J’ai participé au speed dating Auteurs

J’ai participé à deux speed dating cette année. Le premier sur le stand Amazon permettait de remporter une campagne de promotion, le deuxième une chance d’être publié.

 Le speed dating Amazon le 17 mars sur le stand Amazon KDP au salon du livre

IMG_6121

Amazon proposait pendant le salon du livre, deux sessions de speed dating. L’auteur a 5 minutes pour présenter son roman devant un jury qui se compose de trois personnes, principalement des auteurs autoédités qui ont connu un succès sur la plateforme. Une dizaine de finalistes sur environ cinquante auteurs sont retenus à chaque session. Puis le jury désigne trois grands vainqueurs, ces derniers bénéficieront d’une promotion sur la plateforme Amazon KDP pour leur roman déjà paru ou à paraître.

Je me suis pré-inscrite dans les premières, je devais être sixième, j’aime bien passer dès le début, ça m’évite de stresser pendant l’attente. Je suis passée devant Eric Bergaglia, Amélie Antoine et Jacques Vandroux. Je ne vous cache mon stress, j’ai donc débité mon pitch car cinq minutes ça passe vite ! Au final je l’ai débité en deux minutes ! Je pense que c’est une erreur. Il faut parler calmement et clairement, mais sous l’effet du stress, je parlais très vite, trop vite. J’ai présenté le pitch de façon classique, partant du résumé puis j’ai essayé de leur montrer les points originaux de mon roman, pourquoi il se différencie des autres livres young adult. J’ai trouvé le jury très à l’écoute, ils prenaient des notes, et m’ont posé quelques questions. Eric m’a demandé « vous avez des choses à rajouter ? », je lui ai répondu « avez-vous des questions ? ». J’avoue que c’était plus simple pour moi de répondre aux questions car je ne savais pas quoi dire. J’ai parlé de la promotion, beaucoup trop. Je n’oublierai pas le conseil de Jacques : « Arrêtez la promotion et écrivez » ! Il a raison ça fait six mois que je passe sur la promotion du tome 1. Epuisant !

Au final j’ai vraiment apprécié cet exercice : parler de son texte devant des inconnus en cinq minutes. Je le conseille vivement à tous les auteurs et surtout quel que soit l’échange, vous en sortirez enrichi de conseils. Tout est à prendre !

Résultat : Je n’ai pas remporté le speed dating mais je faisais partie des finalistes. En cela je suis heureuse. Tous les membres du jury se sont montrés très disponibles après le speed dating, j’ai pu échanger avec eux. Ils étaient désolés pour moi, mais je leur répondais que j’étais déjà tellement contente d’être arrivée en finale ! C’est un magnifique lot de consolation. Comme Amélie me l’expliquait au final c’est le texte qui compte, elle m’a aussi avoué que le Young Adult ce n’était pas « sa came » mais qu’elle avait défendu mon roman en final parce qu’elle croyait vraiment que Beyond pouvait trouver son public. Si c’est pas beau ça ! :-). Elle m’a encouragé dans ma démarche. J’ai également parlé à Wendall Utroi qui m’a donné de précieux conseils, j’ai compris qu’il fallait persévérer. Je suis vraiment très reconnaissante pour tous les échanges positifs que j’ai eu avec les auteurs, je les remercie et j’espère les revoir une prochaine fois.

Enfin, j’ai vraiment hâte de découvrir les textes des gagnants.

Le speed dating des Editions Mazarine le 19 mars à l’Alcazar

mazarine

 J’ai préféré participer à ce speed dating plutôt que de me rendre au salon du livre parce qu’on n’a pas tous les jours la chance de rencontrer des éditeurs.

C’est la bloggeuse Au bazaar des livres qui m’avait fait part de cet évènement, mais j’avais l’impression que Beyond n’entrait pas dans leur ligne éditoriale. Les éditions Mazarine étaient tellement actifs sur les réseaux sociaux que cela me donnait envie. J’ai été en contact avec Alexandrine Duhin et c’est ce qui m’a motivé. J’avais l’impression d’avoir un peu de considération. Ça m’a boosté, même si je me disais qu’ils cherchaient peut-être juste à avoir du monde à leur évènement. Qui ne tente rien n’a rien! De plus, j’ai la chance de vivre à Paris, ce n’était pas compliqué de venir.

Je suis arrivée tôt, j’avais le ticket n°5 ! Quand je vous dis que j’aime passer dans les premiers. Arrivée 45 minutes avant le début du speed dating. Les éditions Mazarine avait nommé l’évènement le Book Day avec le hashtag #mazarinebookday. Je crois même qu’il était dans les top trend de twitter. Une centaine de candidats s’est présentée. Toute l’équipe s’est montrée très accueillante, même si on n’a eu aucune consigne. Tout était dit sur le site : vous passez 5 minutes avec une bloggeuse puis 5 minutes avec une éditrice (je n’ai pas vu d’homme dans le jury). Vous devez laisser un extrait du texte à la bloggeuse et un manuscrit à l’éditeur. Vous devez également compléter une fiche : présentez-vous, résumez votre livre en une phrase et résumez votre livre. J’ai noté pour Beyond : « Ne vous fiez pas aux apparences, Beyond côtoie l’ordinaire et l’extraordinaire, le réel et le surnaturel, sauriez-vous les différencier ? ». C’est plus une phrase d’accroche qu’une description. Le speed dating débutait à 13h30 pour se terminer à 17h. Je comptais partir juste après mon speed dating mais je suis restée quasiment jusqu’à la fin. Avant de commencer j’ai pu échanger avec d’autres candidats et surtout, surtout avec la bloggeuse Nine Gorman spécialisée dans le Young Adult. Elle s’est montrée très ouverte, m’a donné des conseils. Je l’ai trouvée adorable et j’ai même pu faire ma groupie en faisant une photo avec elle.

Mon amie Charlotte Orcival, auteure de Forever Young participait également au speed dating. Elle avait aussi fait celui d’Amazon et d’ailleurs nous étions toutes les deux en final. C’était sympa d’être là toutes les deux pour se soutenir.

Moment du passage ! Les éditions Mazarine avaient fait un trailer et demandaient une présentation originale. Cela avait l’air de leur tenir à cœur parce qu’ils recherchent des auteurs talentueux certes mais aussi impertinents. J’aime beaucoup cet état d’esprit. J’ai donc choisi de présenter Beyond sous forme de séance de relaxation et méditation. Pourquoi ? Parce que mon personnage Victoria [spoiler alert] possède des pouvoirs psychiques qu’elle va développer grâce à la méditation. On suit cet apprentissage dans le livre et j’ai donc reproduit cette scène du livre mais adapté avec un texte pour dérouler l’intrigue et les personnages. Pour ceux que ça intéresse, je peux vous envoyer mon texte. Est-ce que ça a marché ? Oui et Non. La bloggeuse retourne le sablier c’est chronométré contrairement au speed dating Amazon. Et puis je commence à faire ma séance de relaxation, au bout d’une minute elle ouvre les yeux pour prendre des notes. Le lieu était assez bruyant donc j’avoue que cela ne s’y prêtait peut-être pas trop. Même si elle s’est montrée très sympathique j’ai l’impression qu’elle avait peu d’intérêt pour mon livre. Elle m’expliquait que c’était la première fois qu’elle faisait cet exercice et qu’elle était bloggeuse « culture ». J’aurai dû passer avec Nine… Bref, elle n’a pas voulu garder mon livre – du coup je l’ai donné à Nine.

Passage avec l’éditrice, on m’a dit plus tard qu’elle s’appelait Juliette. Je retente ma séance de relaxation. Le lieu était beaucoup plus intime. Mon pitch a duré 3 minutes, elle avait l’air d’avoir aimé ! Il lui restait 2 minutes pour prendre des notes et moi pour la convaincre… Je lui ai laissé le livre, ma carte de visite, et ma revue de presse. Juliette si tu lis ces lignes, j’espère que tu m’enverras un texto. Tu as mon 06 ! 🙂 Comme je lui expliquais,  Beyond est un livre simple, accessible à tous. C’est un livre Young Adult donc pour adolescents et jeunes adultes mais j’ai aussi des ménagères, des séniors qui lisent Beyond. J’y ai introduit des nouveaux thèmes tel que le bouddhisme et la méditation. J’aime l’idée que mes lecteurs puissent réfléchir avec Beyond. La planète Keyon est, pour moi, une représentation de la Terre dans le futur, voilà où nous mèneront nos problèmes : terrorisme, pauvreté, dérèglement climatiques… à une société comme Keyon. Bref, j’arrête de faire mon autopromo !

Conclusion : j’ai adoré participer à cette séance de speed dating, j’ai pu rencontrer des auteurs et faire dédicacer les livres que j’ai achetés. J’ai pu échanger avec l’équipe des éditions Mazarine que j’ai trouvée très sympathique. J’espère que vous allez développer le Young Adult ! Je pense que ce speed dating est une très bonne initiative, cela peut vraiment permettre de faire émerger des talents. Nous, auteurs inconnus n’avons jamais l’occasion de rencontrer des éditeurs. J’ai fait de belles rencontres, une personne m’a même écrit un email juste après et j’ai pu envoyer mon manuscrit à une autre maison d’édition grâce à elle. Et puis j’aime aussi le fait que les éditions Mazarine cherchent des auteurs français, de nombreuses maisons d’éditions – notamment dans le Young Adult – préfèrent traduire des auteurs anglo-saxons à succès alors qu’il y a des auteurs français qui méritent d’être reconnus.

Pour résumer, le speed dating de l’écriture c’est un peu comme ce que The Voice est à la chanson, manque plus que le jury se retourne…

PS : Nine si tu lis ces lignes, c’est très gentil d’avoir accepté de prendre Beyond. N’hésite pas à me faire part de tes commentaires si tu as le temps de le lire un jour… 🙂

L’enjeu de Wendall Utroi

Je viens de terminer L’enjeu de Wendall Utroi. J’avais déjà entendu parlé de l’auteur mais n’avais encore jamais lu un de ses romans. J’étais très intriguée par les avis positifs et ils le sont à juste titre. Comme beaucoup, j’ai adoré cette lecture !

 Voici le résumé:

Élisabeth, femme sensible, se réveille droguée et à moitié nue dans un entrepôt en ruine, froid et humide. Elle va y découvrir trois autres personnes : José, jeune caïd de banlieue, Mary infirmière et Karl militaire en retraite. Pourquoi eux ? Qui est derrière tout ça ? Comment sont-ils arrivés là ? Mais surtout dans quel but ? Prisonnière de cet endroit et de ses peurs, elle va devoir trouver des réponses.

Mon avis:

L’enjeu démarre fort, nous sommes tout de suite plongés dans un huit clos haletant avec quatre individus aux personnalités bien marquées. Qui sont-ils réellement ? Pourquoi se retrouvent-ils enfermés ensemble ? En sortiront-ils vivants ? Je m’attendais à retrouver une histoire du genre SAW… il n’en est rien. D’ailleurs j’ai été assez surprise par l’évolution que prenait l’intrigue, je ne m’attendais pas à ça. J’ai tout de suite adhéré à l’histoire que j’ai trouvée très originale.

Au cours de la lecture, je me suis souvent projetée dans la peau d’Elisabeth et j’ai réussi à ressentir toute sortes d’émotions : l’angoisse, la panique, la peur, la curiosité. Je me suis laissée prendre au jeu, je me suis mise à imaginer des scènes de survie, d’évasion. Je me suis mise à la place du personnage principal en me disant «et si ça m’arrive qu’est-ce que je fais ? ». C’est d’ailleurs la première fois que je lis un livre dans lequel l’auteur parvient à anticiper les remarques du lecteur. Par exemple, tout en lisant, je me posais de nombreuses questions et dans les quelques lignes qui suivaient, l’auteur m’apportait les réponses. C’est comme s’il avait lu dans mes pensées. Et c’est, selon moi, une des raisons du succès de ce roman : l’auteur a su se mettre à la place du lecteur, répondant ainsi à ses attentes, anticipant chaque réaction. Je n’ai trouvé aucune incohérence dans le récit.

C’est donc avec un grand réalisme – on a l’impression que chaque détail à un sens – et une plume fluide et efficace que l’auteur nous livre les chapitres qui se succèdent comme des scènes de film. D’ailleurs je verrais bien une adaptation cinématographique de L’Enjeu. Le rythme est dynamique, on a toujours envie d’en savoir un peu plus. Surtout, l’auteur ne cesse de nous surprendre et la chute est juste incroyable.

J’ai beaucoup aimé les dialogues. J’ai aussi souri à certains passages, surtout lorsque c’était Marty qui parlait. L’auteur exploite bien les relations complexes entre les différents personnages, les rendant ainsi attachants.

Bref, j’ai adoré L’enjeu et vous recommande vivement cette lecture. Un thriller haletant qui m’a époustouflé par son réalisme.

LENJEU.jpg

Retrouvez l’enjeu sur Amazon:

http://www.amazon.fr/LENJEU-WENDALL-UTROI-ebook/dp/B01BH4OEB8/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1457884363&sr=8-1&keywords=l%27enjeu