Runes de Ednah Walters

Cela fait un moment que je n’ai pas posté d’articles sur mon blog, je suis désolée mais je suis à fond dans l’écriture de la suite de Beyond, la relecture me prend beaucoup de temps. Bref, je voulais quand même vous parler de Runes d’Ednah Walters.

 Résumé:

***Top 100 Amazon France Bestseller***

Runes est le premier tome de la série du même nom. Ce best-seller paranormal et sentimental pour jeunes adultes présente les aventures de Raine et Torin.

Raine Cooper, une jeune femme de dix-sept ans, traverse une période difficile, entre la disparition de son père, le comportement fantasque de sa mère et le déménagement prochain de son petit ami. La dernière chose dont elle a besoin en ce moment, c’est l’arrivée de Torin St James, un nouveau voisin mystérieux au sourire taquin qui la fixe avec insistance dès qu’elle croise son regard.

Raine est attirée malgré elle par le charme ténébreux de Torin, jusqu’à ce qu’il lui sauve la vie à l’aide de marques étranges. Elle comprend alors qu’il est différent des autres. Or depuis qu’il l’a guérie, quelque chose a changé en elle. En proie à des sentiments contradictoires, son cœur balance : doit-elle le fuir ou tomber dans ses bras ?

Effrayée par ce qui lui arrive, elle décide d’en savoir plus sur cet énigmatique jeune homme. Mais plus elle s’approche de la vérité, plus ce qu’elle découvre se révèle sinistre. L’histoire de Torin est liée à une mythologie ancestrale et elle s’y retrouve mêlée contre son gré. Raine et ses amis sont en danger. Elle doit choisir son camp, mais le mauvais choix pourrait lui coûter la vie.

Mon avis:

J’ai découvert ce roman par hasard grâce à la Fée Fouineuse qui est fan de cette saga. Sur ses conseils, je l’ai acheté et lu sans savoir de quoi il s’agissait. Je vais faire simple, j’ai été happée par cette histoire, j’ai aimé la plume de l’auteur – au passage j’en profite pour saluer le travail remarquable de la traductrice Laure Valentin –  les personnages, l’intrigue. Ne sachant pas de quoi le livre pouvait traiter à part de magie peut-être, j’ai été totalement surprise. D’ailleurs, je ne connaissais même pas le mot Runes. J’ai forcément fait des comparaisons au fil de la lecture avec Beyond, un groupe de lycéens, une jeune fille qui tombe amoureux d’un garçon mystérieux… Partant de là, on peut dire qu’il y a des ressemblances, comme dans beaucoup de romans Young Adult, oui mais voilà, justement, je pense que chacun apporte sa touche d’originalité à son histoire et ses personnages. J’ai bien aimé Raine et sa bande d’amis, voir comment leurs relations évoluent. Le roman laisse peu de temps mort et même si l’histoire d’amour naissante est évidente – comme dans Beyond – on se laisse surprendre par le tiraillement entre le meilleur ami et le beau gosse mystérieux, et on se demande comment cela va finir. Ce que je reproche au beau gosse mystérieux c’est son nom Thorin Saint James, en fait Thorin me rappelle trop le nain du Hobbit ! Voilà c’est dit… désolée mais ça m’a un peu perturbé !

Je vais donc me plonger dans la suite et  suivre attentivement cette auteure Young Adult consacrée par le USA Today.

RUNES

 

Une nuance de Vampire de Bella Forrest

J’ai découvert par hasard Nuance de Vampire sur ma kindle. J’ai vu qu’il était dans les meilleures ventes et je ne vous cache pas que le « a séduit plus de 3 millions de lecteurs » m’a motivé à l’acheter. En même temps, un ebook à 0,99€, ce n’était pas une grande perte. Mauvaise langue que je suis ! Il était juste génial !

J’ai eu un peu de mal à rentrer dedans même si je savais que c’était une histoire de vampire et qu’a priori j’aime ça. Sofia est amoureuse de Ben, son meilleur ami qui ressort avec son ex. Jusque là tout va bien… enfin, Sofia se fait kidnapper par des vampires et est choisie pour faire partie du harem du prince Derek. Je dois dire que je trouvais que l’histoire manquait d’originalité. Alors pourquoi est-ce que j’ai trouvé cette lecture plutôt addictive ?

L’auteur alterne entre les points de vue de Sofia et Derek. Nous pouvons donc lire une scène deux fois de suite et cela apporte énormément à l’histoire, selon moi. Je me suis vraiment attachée aux deux personnages et je me suis laissée embarquer dans leur romance. J’ai beaucoup aimé l’évolution de leur caractère. Sofia va de plus en plus s’affirmer et avoir de moins en moins peur et Derek va retrouver auprès de Sofia une part d’humanité.

Cette alternance de narration fonctionne donc plutôt bien voire très bien même. Les chapitres sont plutôt couts et on a très envie de tourner les pages enfin d’appuyer sur l’écran pour faire passer les pages sur la kindle.

Plus on avance dans le récit, plus le style de l’auteur est fluide rendant la lecture agréable.

Ce couple ! Je dois vous avouer que c’est sans doute la plus belle histoire d’amour entre une humaine et un vampire que j’ai lue depuis Twilight ! Vous ne perdrez pas votre temps à lire ce livre !

NUANCE DE VAMPIRE

Comment papa est devenu danseuse étoile

Depuis le début de l’année je n’ai chroniqué que des livres autoédités. “Comment papa est devenu danseuse étoile” de Gavin’s Clemente-Ruiz sera donc le premier livre dont je vous parle sur ce blog publié par une maison d’édition. J’avais remarqué ce roman grâce aux articles qu’avait posté l’auteur sur le Huffington Post. Son parcours fait rêver… Je vous laisse découvrir ici  ses articles.

“Comment papa est devenu danseuse étoile” sera disponible aux édition Mazarine dès le 4 avril. A découvrir d’urgence !

Par les temps qui courent, ça fait du bien de lire un feel-good ! Gavin’s Clemente-Ruiz signe son premier roman et il est très réussi !

IMG_6351.JPG

Résumé de l’histoire :

Depuis qu’il est au chômage, Lucien Minchielli, 47 ans, est affalé sur le canapé du salon. Sophie, sa femme, n’en peut plus. Un jour, subitement, il reprend le sport et s’inscrit au cours de danse de sa fille Sarah, qui en est mortifiée. Paul, le petit dernier, se réfugie chez sa grand-mère, une ancienne danseuse étoile du Bolchoï que son mari a abandonnée à l’annonce de sa grossesse.

Si la danse est une histoire de famille chez les Minchielli, Lucien s’était jusque-là bien gardé de s’y intéresser.

Comment la famille va-t-elle survivre à ce nouvel épisode qui bouscule tout son équilibre ? Lucian va-t-il finir par s’expliquer sur cette soudaine et incompréhensible lubie ?

Mon avis :

J’avais repéré ce livre par sa couverture, je l’adore ! L’image est tellement drôle et colle parfaitement au titre, j’aurais été déçue si le livre avait parlé d’autre chose que de danse… Et bien je vous confirme papa cherche vraiment à danser en tutu ! Dès les premières pages, j’ai pensé à Little Miss Sunshine, une famille un peu déjantée, sauf que ce n’est pas la petite fille rondouillette, mais le papa avec sa bedaine qui s’intéresse à la danse. Pourquoi ? Je vous laisse le découvrir, mais il y a bien une raison !!!

Lucien, 47 ans, employé dans une entreprise de photocopieuse est licencié, il passe des mois à faire « la moule sur le canapé » comme le rappelle son épouse avant de subitement se mettre à courir et à vouloir faire de la danse. L’auteur plante le décor dès les premières lignes, dans le quartier chinois de Paris, au milieu des grandes tours. On reconnait bien le Paris de monsieur tout le monde et c’est ça que j’ai aimé dans ce roman, les scènes de vie qu’on imagine facilement, les deux ados, la grand-mère fofolle, même les personnages secondaires, le petit ami de la sœur, est drôle : « Blond, cheveux courts, petit polo Hollister, sourire marqué par son appareil dentaire, rien qui dépasse. Et puis ce prénom, Gweltaz, je m’y ferai jamais, je crois ». L’histoire est racontée du point de vue de Paul, le plus jeune de la famille. Il a 14 ans.

J’ai adoré la plume de l’auteur, percutante, fraîche et terriblement efficace : « Il a la tête de quelqu’un qui se prépare à faire son coming-out. Je crains le pire ».

J’ai bien aimé l’histoire et les rebondissements, ainsi que les références musicales et cinématographiques, même si c’est un peu étonnant de la part d’un ado de 14 ans mais comme il le dit “je peux passer des heures à mater des vieux trucs“. Si vous avez apprécié « Mémé dans les orties » d’Aurélie Valognes, vous allez adorer ce livre, une histoire de famille drôle et touchante ! Une lecture très agréable que je vous recommande vivement !

J’ai eu la chance de rencontrer l’auteur lors du speed dating des Editions Mazarine (le Mazarine book day) et je le remercie pour sa dédicace que je n’avais pas trop comprise sur le moment, j’ai rigolé quand j’ai lu le passage sur les pasta al tartufo.

On finit en chanson ? “What you’re looking at!!”

L’enjeu de Wendall Utroi

Je viens de terminer L’enjeu de Wendall Utroi. J’avais déjà entendu parlé de l’auteur mais n’avais encore jamais lu un de ses romans. J’étais très intriguée par les avis positifs et ils le sont à juste titre. Comme beaucoup, j’ai adoré cette lecture !

 Voici le résumé:

Élisabeth, femme sensible, se réveille droguée et à moitié nue dans un entrepôt en ruine, froid et humide. Elle va y découvrir trois autres personnes : José, jeune caïd de banlieue, Mary infirmière et Karl militaire en retraite. Pourquoi eux ? Qui est derrière tout ça ? Comment sont-ils arrivés là ? Mais surtout dans quel but ? Prisonnière de cet endroit et de ses peurs, elle va devoir trouver des réponses.

Mon avis:

L’enjeu démarre fort, nous sommes tout de suite plongés dans un huit clos haletant avec quatre individus aux personnalités bien marquées. Qui sont-ils réellement ? Pourquoi se retrouvent-ils enfermés ensemble ? En sortiront-ils vivants ? Je m’attendais à retrouver une histoire du genre SAW… il n’en est rien. D’ailleurs j’ai été assez surprise par l’évolution que prenait l’intrigue, je ne m’attendais pas à ça. J’ai tout de suite adhéré à l’histoire que j’ai trouvée très originale.

Au cours de la lecture, je me suis souvent projetée dans la peau d’Elisabeth et j’ai réussi à ressentir toute sortes d’émotions : l’angoisse, la panique, la peur, la curiosité. Je me suis laissée prendre au jeu, je me suis mise à imaginer des scènes de survie, d’évasion. Je me suis mise à la place du personnage principal en me disant «et si ça m’arrive qu’est-ce que je fais ? ». C’est d’ailleurs la première fois que je lis un livre dans lequel l’auteur parvient à anticiper les remarques du lecteur. Par exemple, tout en lisant, je me posais de nombreuses questions et dans les quelques lignes qui suivaient, l’auteur m’apportait les réponses. C’est comme s’il avait lu dans mes pensées. Et c’est, selon moi, une des raisons du succès de ce roman : l’auteur a su se mettre à la place du lecteur, répondant ainsi à ses attentes, anticipant chaque réaction. Je n’ai trouvé aucune incohérence dans le récit.

C’est donc avec un grand réalisme – on a l’impression que chaque détail à un sens – et une plume fluide et efficace que l’auteur nous livre les chapitres qui se succèdent comme des scènes de film. D’ailleurs je verrais bien une adaptation cinématographique de L’Enjeu. Le rythme est dynamique, on a toujours envie d’en savoir un peu plus. Surtout, l’auteur ne cesse de nous surprendre et la chute est juste incroyable.

J’ai beaucoup aimé les dialogues. J’ai aussi souri à certains passages, surtout lorsque c’était Marty qui parlait. L’auteur exploite bien les relations complexes entre les différents personnages, les rendant ainsi attachants.

Bref, j’ai adoré L’enjeu et vous recommande vivement cette lecture. Un thriller haletant qui m’a époustouflé par son réalisme.

LENJEU.jpg

Retrouvez l’enjeu sur Amazon:

http://www.amazon.fr/LENJEU-WENDALL-UTROI-ebook/dp/B01BH4OEB8/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1457884363&sr=8-1&keywords=l%27enjeu

Secrets Mortels Saison 2 de Sam Carda

J’ai lu, J’ai dévoré Secrets Mortels Saison 2 de Sam Carda. J’avais déjà bien aimé la Saison 1 et je dois dire que j’ai adoré la suite.

Voici le résumé:

Le Domaine des Fontaines a tremblé.
Touchée en plein cœur, Enora Visconti a vu sa famille se démembrer et son terrible secret révélé à son ennemi juré: Victor Pontier. Désormais, elle ne peut plus rien lui cacher. Il se dirige vers la chambre 785 du Grand Hôtel de Bordeaux et découvre l’incroyable vérité. Comment réagira-t-il ? Va-t-il comprendre ce qu’implique cette terrible conspiration ?
De son côté, Evan Visconti fait appel à Myriam de Lagardère, l’ex-femme de Victor Pontier, pour reconquérir le Domaine et reprendre le contrôle.
Riche aristocrate, elle est passée maître dans l’art de la manipulation. Très influente dans la région, elle s’introduira dans la vie de la famille Visconti pour semer la zizanie et assouvir une vengeance enfuie depuis longtemps…
Les secrets n’ont pas fini d’être révélés et surtout, ils continueront d’être mortels !
« Secrets Mortels » est une saga suspense en trois parties.
Dans cette deuxième saison, n’ayez pas peur du maître chanteur, il vous mènera à la vérité.
Découvrez sa véritable identité, elle vous surprendra ! 

Les secrets, n’en ayez aucun, sinon ils vous tueront !

Mon humble avis:

J’ai vraiment aimé la Saison 1, un thriller plein de rebondissements. Je le voyais même très bien en adaptation série télévisée. J’ai adoré la Saison 2 car j’ai retrouvé les personnages attachants et le Domaine des Fontaines. On retrouve toute l’ambiance de la Saison 1 : passion, haine, vengeance.

J’ai littéralement dévoré la Saison 2 car l’auteur sait nous tenir en haleine, le rythme est palpitant même si j’ai trouvé la Saison 2 plus “calme” par rapport à la 1. Mais c’est aussi cela qui m’a plu: j’ai trouvé qu’on en apprenait davantage sur les relations entre les familles. On entre vraiment en profondeur dans le Domaine des Fontaines: secrets gardés ou passages secrets, vous vous enfoncerez un peu plus dans le labyrinthe que renferme la famille Visconti.

L’auteur a vraiment une imagination hors du commun, l’intrigue est très bien ficelée et le dénouement est Amazing! Je ne vous en dirai pas plus… C’est un coup de coeur et je souhaite vraiment le plein succès que mérite Sam Carda.

A quand la suite ??!!!!!

Retrouvez Secrets Mortels Saison 1 et 2:

Saison 1

Saison 2

SECRETS MORTELS2